Ô MA MÉMOIRE

Une jeune femme, comédienne et metteur en scène, retrace ici la vie de son grand-père. Et notamment sa vie en poésie. Amateur amoureux de poèmes, il en connait plus de 88 par cœur et ce dans les trois langues qu’il parlait : l’allemand, le français et l’anglais.

Aux côtés de Sarah Lecarpentier et par sa voix, nous découvrons la vie de cet homme qui a traversé tout le XXème siècle. Comment la poésie l’a accompagné à chaque moment, tragique ou joyeux, intime ou historique ? Comment celle-ci est devenue une nécessité ?

Une promenade sonore à la chair des mots.
Un manifeste concret, à l’usage des poèmes et des souvenirs.

 

Mon beau navire, ô ma mémoire,
avons-nous assez navigué,
Dans une onde mauvaise à boire,
Avons-nous assez divagué
De la belle aube au triste soir.

- Guillaume Apollinaire

_____________________________

Mise en scène par Kevin Keiss et au piano Simon Barzilay
Une réalisation sonore de Stéphane Nawrat
À la prise de son, montage, mixage Pierre Devalet

D’après le recueil « Ô ma mémoire, la poésie ma nécessité »
(éditions du Seuil / Points) et des textes de Sarah Lecarpentier.

_____________________________

Avec le soutien de Gulliver soutient à la création et la recherche francophones sur le langage radiophonique. Le fonds Gulliver réunit notamment des radios publiques belge - la RTBF -, française - France Culture (Sur les Docks) - et Suisse - la RTS (Le Labo), qui s’associent dans la production et la diffusion des œuvres soutenues. Le fonds est doté financièrement par le Ministère de la Culture – Promotion des lettres et les sociétés d’auteurs SACD (France et Belgique, Scam (France et Belgique), SSA et Pro Litteris (Suisse). Tous les projets soutenus par Gulliver reçoivent un soutien financier, un accompagnement en production et au minimum une diffusion dans l’émission Par-Ouï-Dire / RTBF La Première de Pascale Tison.