les ignorants

Par un beau temps d'hiver, deux individus, bonnets sur la tête, sécateur en main, taillent une vigne. L'un a le geste et la parole assurés. L'autre, plus emprunté, regarde le premier...

Par un beau temps d'hiver, deux individus, bonnets sur la tête, sécateur en main, taillent une vigne. L'un a le geste et la parole assurés. L'autre, plus emprunté, regarde le premier...

Etenne Davodeau ne sait pas grand chose du monde du vin. Richard Leroy n’a quasiment jamais lu de bande dessinée. Mais ces deux là sont pleins de bonne volonté et de curiosité. Pourquoi choisit-on de consacrer sa vie à écrire et dessiner des livres ou à produire du vin ? Comment et pour qui les fait-on ?

Pendant plus d’une année, pour répondre à ces questions, Etienne est allé travailler dans les vignes et dans la cave de Richard, lequel en retour est plongé dans le monde de la bande dessinée. Ils ont ouvert de nombreuses bouteilles et lu pas mal de livres. Ils se sont baladés, à la rencontre d’auteurs et de vignerons passionnés par leur métier.

Etienne Davodeau fait le pari qu’il existe autant de façon de réaliser un livre qu’il en existe de produire du vin.